3 Leçons que j’ai apprises depuis le début de ma carrière d’entrepreneur

I. La notion d’argent doit être le plus claire possible.

Si il y a une chose qui peut défaire n’importe quel entrepreneur ambitieux débutant. C’est son rapport à l’argent. Si ce rapport à l’argent n’est pas maîtrisé ou équilibré il y a danger. Soit l’entrepreneur va dépenser beaucoup trop et trop vite. Soit au contraire, il va être timoré sur les dépenses mais aussi sur sa facturation. Le timoré va vendre au rabais ses prestations. Une vision claire de l’argent permet de dire oui, ou non à un client concernant le prix sans se sentir mal. Cette vision claire aide à ne pas tomber dans le piège de la réduction qu’on obtient et qu’on croit être du chiffre d’affaire. Une notion claire l’argent c’est savoir dire clairement ce qu’est l’argent.
L’argent est une attestation pour services rendus. Les clients veulent un service ou produit qui a de la valeur.

II. La notion de valeur doit être claire.

Au début, je pensais que les caractéristique techniques étaient très importantes. Mais le prospect bien souvent il ne sait pas ce qu’il veut. Le comment ça marche intéresse très peu le prospect. Une fois que ça fonctionne, il commence à s’intéresser. Mais au début tout ce qu’il l’intéresse c’est est-ce que ça a vraiment de la valeur. Tout le monde veut acheter ce qui a beaucoup de valeur. Vendre c’est montré, que ça a de la valeur. Le prospect a une vague idée, c’st à nous de lui montrer qu’il a eu raison de s’intéresser à ce qu’on propose.

Quelques fois, le prospect n’est pas une bonne cible.

III. Savoir quel est ton business model.

Il y a plein d’opportunité de faire de l’argent partout. Il faut choisir et faire croître le nombre de ses clients. Servir des clients qui ne rentrent pas dans notre cible fait perdre du temps. Connaitre son « business model », c’est savoir à qui on veut vendre. Connaitre son « business model », c’est savoir qui va payer, qui sera le client payeur. Si je veux toucher les collégiens, ce sont les parents qui vont payer. Mon marketing, devra aussi apporter de la valeur au client payeur. Connaitre son « business model », c’est connaitre combien de temps je mets pour faire un cycle de vente au minimum. Entre le moment où le client a fait sa commande et le moment où il reçoit la livraison.

La peur de la pauvreté, un mal insidieux!!!